Gagner du temps pour monter son business à mi-temps | eCommercer

Monter son business à mi-temps : 11 façons radicales de gagner du temps (1 heure par jour ou plus)

Monter son business à mi-temps n'est pas facile. Car les écueils ne manquent pas. Parmi ceux-là : le manque de temps. Heureusement, il est possible de libérer jusqu'à 1 heure par jour, voire plus. Découvrez 11 méthodes de gagner du temps.

Gagner du temps pour monter son business à mi-temps

More...

Cet article est un article invité rédigé par Raphaël Falanga.

Voici la question à un million d’euros ...

Est-ce que ça te dirait de gagner du temps ?

Jusqu'à une heure de plus dans tes journées ?

Une heure pour t’aider à lancer ton activité sur Internet, développer une audience, devenir indépendant et de quitter une bonne fois ton patron.

Et ce, même si tu n’es pas un génie de l’organisation.

Honnêtement, ce n’est pas par hasard que je te dis ça, car on a tous le rêve de gagner une heure de plus dans ses journées ;-)

Que ça soit pour monter ton activité sur Internet, pour avoir du temps libre pour soi ou encore pour passer du temps avec ses proches.

Seulement, ce n’est pas quelque chose que l’on peut faire en claquant des doigts ou en manipulant une baguette magique.

Tu le sais : nous avons tous 24 heures dans nos journées.

En moyenne dans une journée, on a 8 heures de travail (si tu as un job à côté), 6 à 8 heures de sommeil, 1 à 2 heures de transports, 1 heure pour manger tous les repas de la journée et 1 heure pour faire notre toilette.

Si on devait se contenter que de ça, on peut conclure qu’il nous reste à peu près 7 heures de temps libre chaque jour.

En théorie, ça ne devrait pas poser de problème, car même si on a un boulot entre temps, il nous reste largement de temps pour avancer sur son projet business.

Malheureusement dans la pratique, ce n’est pas du tout comme ça que ça se passe.

Car en plus des heures de travail, de sommeil et autres, nous nous retrouvons avec d’autres activités sur les bras, à savoir les loisirs, le divertissement, les activités sportives, artistiques, sociales, caritatives, etc.

En tant qu’être humain, c’est tout à fait normal que nous ayons tous ce genre d’activités dans notre quotidien, moi y compris. :-)

Sinon, on passerait tous nos journées à mourir d’ennui avec un jeu de cartes, comme c’était le cas pour nos arrières grands parents.

Du coup, au lieu de te retrouver avec 7 heures de temps libre comme le dirait la fameuse théorie, tu te retrouves en réalité avec des miettes.

Entre nous, c’est un gros problème.

Car pour la plupart d’entre nous, c’est avec ce manque de temps qu’il faut parfois monter son propre business.

Certains réussissent à monter leur affaire tant bien que mal, mais pour une grande majorité d’entre nous (et c’est peut-être ton cas), nous avons beaucoup de mal à faire émerger notre activité.

Tellement que l’on finit par craquer, épuisé de toutes nos forces et de toutes nos ressources et dégoutté de ne pas pouvoir en profiter comme les autres entrepreneurs.

Heureusement, un problème comporte toujours une solution.

À part déménager pour s’installer sur Jupiter ou sur Saturne, il est scientifiquement impossible de vivre plus de 24 heures dans une journée.

Donc, il est tout à fait inutile de chercher à rallonger la durée de tes journées.

Vu qu’on ne peut pas créer des journées de 25 heures ou plus, comment peut-on réussir à se libérer une heure par jour dans ses conditions ?

Avant que je t’explique comment tu peux gagner du temps dans tes journées, il faut tout d’abord que tu saches pourquoi tu n’arrives pas à trouver ce temps pour ton business.

C’est très important de le savoir, car ça va te permettre d’économiser pas mal de temps, d’effort et peut-être même de l’argent.

Bref, voyons ensemble…

La raison pour laquelle tu n’arrives plus à trouver du temps pour lancer ton propre business

En général, quand nous n’arrivons pas à lancer sa propre affaire, que ça soit sur Internet ou ailleurs, on croit que le problème, c’est le manque du temps.

C’est-à-dire que nous n’arrivons même plus à caser une heure de son projet dans notre agenda personnel.

Et pour être franc avec toi, je suis bien placé pour te le dire, car j’ai pensé exactement au même problème lorsque j’ai voulu monter mon business en même temps que mon boulot et mes études (en gros, en alternance).

Pour te raconter la petite histoire, il y a 3 ans et demi de cela, j’ai décidé après mon bac pro de mécanicien automobile de continuer mes études en alternance (je visais à l’époque le BTS).

Comme j’avais choisi de le faire en alternance, j’avais pour obligation de travailler dans une concession automobile une semaine sur 2 avec des horaires normaux (de 8h à 17h).

Mais ce n’est pas tout, car en septembre 2014 précisément, j’ai décidé de me lancer dans l’aventure entrepreneuriale, notamment sur Internet.

Alors bien sûr, au début, je pensais que je n’avais pas le temps pour suivre mes études en BTS, travailler chez Mercedes et monter mon activité à côté.

Car je savais que monter une activité, ça demandait beaucoup de travail, beaucoup de temps, beaucoup d’énergie et un peu d’argent au départ.

Pourtant, malgré toutes les contraintes que j’avais, comme la distance de trajet, les activités sportives, la grosse pile de devoirs maison et les heures pour me former au marketing, j’ai réussi à trouver du temps libre. 

Je ne te dis pas que j’ai réussi à me libérer 10 heures dans la journée comme par magie, ça serait de me faire passer pour un mytho en te disant ça.

Par contre, j’ai bel et bien réussi à me libérer une heure par jour au minimum. Et dans certains cas exceptionnels, j’arrivais même à me libérer 4 heures dans mes journées.

Bref, tout ça pour dire que malgré mes études, mon job en alternance et toutes les contraintes que j’avais, j’arrivais à trouver du temps libre pour bosser sur mon projet business.

Après avoir lu mon histoire, on peut maintenant se demander quel est le vrai problème dans tout ça.

Déjà, est-ce que nous manquons vraiment de temps libre ?

Est-ce que nous manquons ‘vraiment’ de temps libre ?

Honnêtement, dans 95 % des cas, il est fort probable que tu ne manques absolument pas de temps libre.

Car en vérité, tu possèdes plus de temps libre que tu ne le crois.

On ne va pas se mentir : si en ce moment, tu arrives à lire ces lignes, c’est que quelque part, tu as réussi à trouver du temps libre.

Même si ce n’est pas la quantité de temps libres que tu espérais avoir :-)

Pour faire simple, le temps libre, c’est comme un iceberg. On croit qu’un iceberg mesure environ 10 mètres en tout alors qu’en réalité, il mesure 1 200 mètres (c’est ce qu’on appelle la face cachée de l’iceberg).

De la même manière que nous sous-estimons la taille d’un iceberg, nous avons tous tendance à sous-estimer le temps libre que nous disposons.

Du coup, on peut se demander si le vrai problème, ce n’est pas le manque de temps, mais plutôt un manque de priorité.

C’est-à-dire que le vrai problème, c’est que nous ne savons pas faire la différence entre une activité prioritaire et une activité qui ne l’est pas.

C’est pour ça que nous n’arrivons plus à trouver du temps libre pour avancer sur notre projet, que ça soit pour lancer une activité sur Internet ou autre.

Et tu sais pourquoi ? Parce que nous n’avons pas défini à l’avance nos priorités.

En gros, c’est comme si tu jouais à la roulette en misant 1$ sur tous les numéros à chaque tour.

De cette façon, tu vas peut-être gagner quelques petits tours, mais tu vas avoir beaucoup de mal à gagner la partie ou encore moins à gagner le gros lot, car tu vas engendrer beaucoup de perte entre temps.

Par contre, si tu avais décidé de miser gros sur un nombre limité de chiffre, alors tu as plus de chances de gagner la partie et de décrocher le gros lot.

Et donc, si tu arrives à comprendre que ton vrai problème, ce n’est pas le manque de temps, mais le manque de priorité, alors tu viens de faire un grand pas en avant.

Parce qu’en comprenant ceci, tu réaliseras que le temps nécessaire pour bosser sur ton projet business a toujours été là et qu’il fallait juste en faire une priorité.

D’ailleurs, en parlant de priorité, dis-moi quelles sont tes priorités ?

Je t’invite à prendre dès maintenant de quoi écrire et de tous les noter avant de continuer à lire la suite de cet article.

Parce que ça va te servir de base pour tout le reste, sans oublier que tes chances de trouver du temps libre vont grimper en flèche.

Une fois que tu auras écrit tes priorités sur une feuille (ou sur un fichier Word), alors à ce moment-là, tu seras prêt pour découvrir les multiples façons de gagner une heure par jour.

Et de choisir celles qui pourront t’aider à avancer sur tes priorités.

Bref, si tu as déjà écrit tes priorités, alors tu es enfin prêt pour découvrir les…

11 façons de gagner du temps pour ton projet business

Avant de commencer, sache que cette liste n’est pas une liste exhaustive, il y a surement d’autres façons de gagner une heure par jour et que je n’ai pas mentionnées dans cet article.

Si tu en connais, n’hésite pas à le partager en commentaire, ça peut aider certaines personnes qui sont dans la même citation que toi. ;-)

Dans le cas contraire, ce n’est pas grave, car cette liste te suffit largement.

Enfin bref, est-ce que tu es prêt à tout dévorer ?

Si oui, alors c’est parti ! :-D

Redeviens le maître de ton smartphone

Redeviens le maître de ton smartphone

On ne va pas se mentir, on est tous addicts aux smartphones, à un point où nous passons plus d’une heure par jour dessus (selon une étude réalisée en Mars 2017).

Pourquoi ? Parce que ce sont les textos, les notifications, les applications, les messageries instantanées, etc. qui nous poussent à passer beaucoup de temps sur nos smartphones.

Du coup, ce n’est plus toi qui fais la loi, c’est ton smartphone qui fait la loi. C’est ton smartphone qui décide ce que tu dois faire de tes journées.

Et ça, c’est très embêtant, surtout si tu veux lancer ton activité sur le web et devenir indépendant de ton patron.

Alors bien sûr, l’idée derrière tout cela, ça va être de retourner le processus, c’est-à-dire de redevenir la personne qui décide si oui ou non, tu veux passer du temps sur ton smartphone.

Comment faire ça ? Premièrement, tu dois enlever toutes les notifications de ton smartphone, c’est-à-dire Facebook, Skype, Messenger, Mail, etc.

Ensuite, fixe-toi l’habitude de mettre ton smartphone en ‘’mode avion’’ à chaque fois que tu bosses sur ton projet (c’est d’ailleurs ce que j’ai fait, en ce moment même, il est en mode avion).

Et enfin, dernière chose, définis une plage horaire où tu n’as pas le droit de toucher ton smartphone et une plage où tu as le droit de l’utiliser.

Pour la part, interdiction d’utiliser mon smartphone de 7h00 à 14h00, puis le reste du temps, je peux passer ou répondre à un appel.

De cette façon, tu redeviendras plus ou moins maître de ton smartphone. :-)

Couche-toi tôt et bosse le matin

Couche-toi tôt et bosse le matin

Tu sais, on est nombreux à vouloir lancer une activité sur le web, mais pour beaucoup, il y a le patron à côté. Ce qui nous oblige à travailler le soir sur notre projet.

Malheureusement, c’est une mauvaise idée.

Pourquoi ? Parce qu’en général, quand on rentre de boulot, on n’a pas envie de bosser sur son projet, on a envie d’une chose : S’affaler sur le canapé !

Ce n’est pas pour rien qu’on réclame le canapé à chaque fin de journée, parce qu’une journée de travail, ça nous épuise littéralement.

Ensuite, une fois qu’on a touché au canapé, on a tendance à reporter au lendemain ce qu’on s’est promis de faire ce soir même, c’est-à-dire bosser sur son projet business.

Puis, on refait le même manège le lendemain, le surlendemain, le sur-surlendemain, etc. Tel qu’un cercle vicieux.

Entre nous, on l’a tous déjà fait. Moi y compris.

Du coup, si tu veux vraiment gagner une heure par jour pour ton projet business, reporte ce même travail au petit matin.

Bref, comment faire ? Déjà, il faut définir le temps dont tu as besoin pour travailler sur ton projet le matin, en général, une heure minimum.

Ensuite, tu vas devoir apprendre à te lever plus tôt que d’habitude, par exemple, se lever à 6h00 du matin au lieu de 7h00.

Sans oublier que tu vas devoir définir l’heure où tu dois te coucher plus tôt pour être certain que tu vas te lever plus tôt.

Et enfin, prendre l’habitude de travailler tôt sur ton projet.

De cette façon, tu vas gagner une heure chaque jour pour monter ton activité, tu auras tendance à moins procrastiner et surtout, tu auras la soirée rien que pour te reposer. Plutôt bon plan hein ! ;-)

Évite de blinder ta journée

Évite de blinder ta journée

Souvent, quand on veut lancer une activité sur le web et qu’on ne dispose pas toute la journée pour le faire, nous avons tendance à nous surcharger de choses à faire, malgré le peu de temps qu’on dispose.

Par exemple, écrire un article, faire un podcast, répondre à des e-mails, laisser des commentaires à ses voisins, faire une mise à jour de son blog, modifier sa landing page, créer un logo, contacter un partenaire, etc.

Bon, c’est bien de vouloir faire le maximum pour monter ton activité sur le web, car ça me montre comme quoi tu as soif d’entreprendre.

Seulement, si tu veux vraiment gagner du temps, sache que ce n’est pas une bonne idée de procéder de cette manière.

Pourquoi ? Parce que ce n’est pas en faisant un maximum de choses que tu vas sans doute monter ton activité sur le web 10 fois plus vite.

Tu peux faire un maximum de choses en très peu de temps, genre 30 tâches en une heure, c’est peut-être possible.

Sauf que parmi ces 30 tâches effectuées, la plupart d’entre elles n’ont aucun impact sur ton activité web.

Sais-tu pourquoi la plupart des tâches sont inutiles ? Parce qu’il y a en vérité très peu de choses qui ont un énorme impact sur ton projet business.

Par exemple, faire une mise à jour de son blog WordPress n’a pas plus d’impact que de publier un article invité chez un blogueur.

Car en publiant chez le blogueur, tu gagneras beaucoup en visibilité, alors qu’en faisant une simple mise à jour sur ton blog, tu n’auras pas trouvé un seul client potentiel de plus.

Du coup, au lieu de gagner du temps en faisant un maximum de choses, tu gaspilles ton temps à faire des choses inutiles.

Je sais, c’est complètement contre-intuitif ce que je suis en train de te dire, même moi je n’y croyais pas il y a un an.

Pourtant, j’ai appris la vérité en faisant l’exact inverse et je peux te dire que ça m’a fait mal à mon ego lorsque j’ai perçu la différence.

Bref, comment éviter de faire ça ? La première chose que tu dois faire, c’est de comprendre que la quantité de travail fini ne veut pas dire que tu vas aller plus vite.

Ensuite, à partir du moment où tu comprends ça, tu as besoin d’identifier les tâches essentielles de ton business.

Pour cela, tu vas avoir besoin de faire un tableau en 2 colonnes.

Une colonne pour toutes les tâches essentielles pour ton business et une autre colonne pour toutes les tâches non essentielles.

Pour te donner un exemple bien concret, voici un tableau de mes tâches personnelles et que je trouve essentiel pour moi.

  • Publier des articles.
  • Publier des podcasts.
  • Me former à l’efficacité et au marketing.

Ainsi que les tâches qui ne le sont pas.

  • Créer un logo.
  • Faire la promo sur Facebook.
  • Analyser mes concurrents sur Twitter.
  • Mettre à jour mon blog WordPress.
  • Chercher un nouveau plugin WordPress.
  • Payer de la publicité Facebook ou Google AdWord.
  • Améliorer le design de mon blog.
  • Améliorer le design de mes e-mails.
  • Créer des cartes de visite.
  • Etc.

Je te conseille de te réserver une bonne demi-heure pour remplir ton tableau des tâches essentielles et des tâches non essentielles.

Quand on te sollicite pour rendre service, refuse par tous les moyens

Lorsque nous étions gamins, on nous a rabâché qu’il fallait répondre ‘’oui’’ à tout le monde, parfois même à des inconnus.

Et surtout, on nous a dit que le simple fait de dire ‘’non’’ à quelqu’un, c’était très mal vu, voire impoli pour certains.

Comme c’était mal vu par la société, on a pris aussi tôt l’habitude de dire ‘’oui’’ à tout le monde, sans jamais se demander si ça n’allait pas faire des dégâts dans notre vie.

Je suis désolé de te l’apprendre si tu ne le sais pas encore, mais dire ‘’oui’’ à tout le monde, c’est l’un des moyens les plus efficaces pour mal gérer ton temps.

Pourquoi ? Parce que le simple fait de dire ‘’oui’’, ça te coûte du temps.

Quand tu acceptes de rendre service à quelqu’un, ça te coûte du temps.

Quand tu acceptes d’aller à un rendez-vous, ça te coûte du temps.

Quand tu acceptes de t’engager dans un projet, ça te coûte aussi du temps.

Et quand tu acceptes de sortir avec tes amis… Bon OK, tu m’as compris. ;-)

De la même manière qu’il nous faut de l’argent pour acheter une maison ou une voiture, il nous faut du temps pour accomplir toutes les tâches et les obligations que l’on a acceptées des autres.

Parfois, lorsqu’on tire le bouchon un peu trop loin (et ce n’est pas rare), tu te retrouves dans l’obligation de consacrer toutes tes journées à faire ce que les autres t’ont demandé de faire.

À tel point que tu finis tes journées en étant complètement crevé, sans pouvoir consacrer du temps à lancer ton propre business.

Alors, pour te rassurer, je ne dis pas qu’il faut arrêter de dire ‘’oui’’ pour toujours et de s’enfermer dans une grotte, parfois il est bon d’accepter de rendre service ou de s’engager dans un projet qui nous ambitionne.

Mais en général, il n’est jamais très bon de dire ‘’oui’’ à tout, car nous ne savons pas à l’avance combien de temps peut nous prendre une tâche.

Après tout, une tâche peut nous prendre 2 minutes comme elle peut nous prendre 2 heures (ou 2 semaines dans des cas extrêmes).

Bref, comment arrêter de dire ‘’oui’’ à la volée ? Pour commencer, il faut prendre conscience que notre temps est limité et qu’on ne peut pas satisfaire tout le monde.

J’espère que tu en as pris conscience en lisant ce passage ? ;-p

Ensuite, tu vas avoir besoin de prendre une feuille et de quoi noter (tu peux faire cet exercice sur ton ordinateur). Puis, tu vas répondre à cette question…

Quelles sont tes priorités ?

J’espère que tu as déjà fait cet exercice que je t’ai demandé de faire un peu plus tôt. :-)

Par exemple, si lancer un blog fait partie de tes priorités, tu l’écris.

Si lancer une chaîne YouTube fait partie de tes priorités, tu le marques aussi.

Si créer une application fait partie de tes priorités, là aussi, tu le notes noir sur blanc.

Tu peux également ajouter tes priorités personnelles, comme le sport, les relations sociales, les loisirs, etc.

Perso, je te conseille de ne pas ajouter plus de 3 priorités maximum, car plus tu en auras, plus tu vas avoir du mal à les réaliser (car tu vas manquer de temps) et plus c’est mauvais signe.

Dans le cas où tu as plus de 3 priorités, je te conseille de revoir tes priorités une à une, de te demander si telle priorité vaut toujours la peine d’être considérée comme telle.

Une fois que tu as trouvé tes 3 priorités (ou moins), tu vas prendre une nouvelle feuille et tu vas la découper en deux colonnes.

La première colonne, ça va concerner toutes les tâches et les actions que tu acceptes de faire et qui n’ont aucune influence négative sur tes priorités.

Pour te donner un exemple (encore) concret, voici ce que j’accepte de faire…

  • Les tâches qui demandent moins de 2 minutes.
  • Les tâches qui sont dans mon champ de compétence.
  • Les tâches qui me sont proposées entre 14h00 et 17h00 du soir.
  • Prêter mon matos aux autres (à condition de me le rendre bien sûr).
  • Prendre un rendez-vous par semaine (je suis extrémiste là-dessus).
  • Participer à des événements qui concerne mon projet ‘’business.’’

Puis, la deuxième colonne va concerner tout ce que tu refuses de faire et qui t’empêche d’avancer sur ton projet business.

Pour ma part, voici tout ce que je refuse de faire…

  • Les tâches qui demandent plus de 2 minutes.
  • Les tâches inachevées des autres.
  • Les tâches qui sont hors de mon champ de compétence.
  • Les tâches qui me sont proposées le matin (7H00 à 12H00).
  • Les tâches qui me sont proposées après 17h00
  • Les tâches urgentes et sans importance.
  • Participer à des réunions barbantes.
  • Laisser les autres décider de mon agenda et de mes rendez-vous.
  • M’engager dans les projets qui ne me plaisent pas.
  • Prendre plus d’un rendez-vous par semaine.
  • Faire du MLM (je déteste le MLM, ne viens pas me déranger pour ça).
  • Aller au bar (oui, vraiment !).
  • Aller en boîte de nuit (je suis sérieux en écrivant ça).

En général, la liste la plus longue est toujours la deuxième.

Pourquoi ? Parce que dans n’importe quel projet (et notamment lancer un business), il aura toujours plus de choses que l’on doit refuser que de choses à accepter.

Lorsque tu auras terminé de remplir tes 2 colonnes (et pour ça, je te conseille de te réserver une bonne demi-heure), tu vas pouvoir t’en servir comme un outil de rappel pour t’aider à dire non.

C’est un tableau à avoir sur soi tout le temps, car ça va t’aider à savoir ce que tu dois accepter de faire et surtout, ce que tu dois refuser de faire.

D’ailleurs, il se peut que tu n’arrives pas à trouver tout ce que tu souhaites refuser de faire et pour être franc avec toi, c’est tout à fait normal.

Car c’est quelque chose que tu dois remplir au fur et à mesure du temps.

Balance ta télé par la fenêtre (ou réduis sa consommation)

Balance ta télé par la fenêtre

Bon OK, on a tous grandi avec une télévision dans notre chambre, on a appris à vivre avec, à regarder des films, des séries, des émissions, des Secret Story, des documentaires, des informations, des matchs de foot, etc.

Alors bien sûr, on a plus ou moins passé des bons moments avec la télévision, même si on n’a pas tous vécu la coupe du monde en 98.

Mais je vais être franc (et radical) avec toi. Si aujourd’hui, tu es toujours en train de regarder la télévision comme tout le monde, alors tu es en train de te mettre une corde sur le cou. 

Ne t’inquiète pas, je vais te dire pourquoi.

La raison pour laquelle je te dis ça, c’est parce que la télévision est un gros goinfre de temps.

Selon une étude réalisée par Médiamétrie, nous passons en moyenne 3h42 par jour à regarder la télévision.

Et entre nous, passer 3 heures de notre temps à regarder une télévision, c’est beaucoup trop.

Car tu aurais pu utiliser ces mêmes 3 heures pour écrire un article, faire un podcast, une vidéo, une formation, etc., et tu aurais pu avancer beaucoup plus vite sur ton projet business.

Ça, c’est la première raison.

La deuxième raison pour laquelle c’est mauvais de regarder la télévision, c’est parce qu’elle a une mauvaise influence sur ton énergie mentale.

Notamment à cause des informations, des émissions et faits divers où on voit sans arrêt des meurtres, des attentats, des crises financières, etc.

En consommant ce type d’information chaque jour, c’est comme si tu avais respiré l’air d’un pot d’échappement d’une vieille 2 CV.

De façon à ce que tu ne sois pas en forme toute la journée.

Du coup, si tu n’es pas en forme lorsque tu essayes de bosser sur ton activité en parallèle, alors tu vas avoir beaucoup de mal à avancer.

Et ton projet de lancer un business en ligne risque de ne pas voir le jour.

Bon, je sais que pour certaines personnes, la télévision compte beaucoup dans leur vie et c’est très difficile de s’en séparer.

Je peux comprendre, car je suis passé par là.

Mais honnêtement, qu’est-ce qui a plus de valeur pour toi ? Regarder la télé pendant des heures ou apporter de la valeur aux autres ?

Si pour toi la télévision est plus importante que d’apporter de la valeur aux autres, alors ne le prends pas mal…

…Tu n’es pas fait pour entreprendre.

Et je préfère te le dire tout de suite pour éviter de te faire perdre plus de temps à lire cet article.

Par contre, si tu penses qu’apporter de la valeur est plus intéressant que de regarder Secret Story à longueur de journée, alors là, il est primordial pour toi de te détacher de ta télévision (ou au moins, de réduire sa consommation).

Bref, comment lutter contre l’addiction à la télé ? La première chose à faire, c’est de commencer par identifier combien de temps tu passes chaque jour à regarder la télévision.

Pour ça, il suffit juste de prendre une feuille, un stylo et de noter les heures où tu regardes la télé. Je te conseille de faire ça pendant toute une semaine.

Ensuite, une fois que tu sais combien de temps tu regardes la télé, tu vas commencer par regarder de moins en moins la télé.

Par exemple, si tu passes habituellement 3 heures par jour à regarder la télévision, je te conseille de passer à 2h45 par jour pendant la 1re semaine, puis à 2h30 la semaine suivante, etc.

De façon à ce que tu arrives à te libérer une heure de temps libre minimum.

Pour ceux qui ont envie d’aller plus loin et de se débarrasser de la télé (c’est ce que je te recommande de faire), il suffit de continuer à suivre la même méthode jusqu’à ne plus toucher la télécommande pendant un mois.

Si tu arrives à ne plus toucher la télévision pendant un mois minimum, alors tu peux la revendre sur le bon coin sans avoir le sentiment de regretter.

Ou encore, tu peux la donner à un de tes proches si tu veux (c’est exactement ce que j’ai fait avec ma télé, je l’ai donné à mes parents).

Depuis que je ne regarde plus la télé (ça fait depuis 2013), je me sens encore plus libre de mon temps. :-)

Automatise les tâches répétitives

Si comme moi, tu as pour objectif de lancer ton activité sur internet, mais que tu n’as pas toute la journée pour le faire, alors tu vas rencontrer 2 sortes de tâches en cours de route.

Tout d’abord, il y a les tâches créatives. Ce sont des tâches où il faut utiliser sa créativité pour pouvoir les faire.

Par exemple, écrire un article, faire une vidéo, enregistrer un podcast, etc.

Ces tâches-là sont en général très difficiles à automatiser parce que le processus de création n’est jamais le même.

On peut créer 2 articles de blog sur le même sujet et avec le même nombre de mots, mais le processus de création sera différent parce qu’il existe des milliers de manières de parler d’un sujet.

Du coup, les tâches créatives nous obligent à réinventer de nouvelles façons de faire, ce qui n’est pas à la portée d’un robot à l’heure où j’écris ces lignes.

Ensuite, on a les tâches non créatives (ou techniques). Ce sont des tâches où il n’est pas nécessaire d’être créatif pour les exécuter.

Par exemple, envoyer un e-mail de bienvenue à ses nouveaux abonnés, remplir la description d’une vidéo YouTube, sauvegarder la base de données de son blog, etc.

Contrairement aux tâches créatives, les tâches non créatives peuvent être automatisées par des applications ou par des paramètres.

On peut automatiser l’envoi des e-mails avec un autorépondeur (un outil qui sert à envoyer des e-mails automatiquement), on peut automatiser le remplissage des descriptions YouTube via les paramètres de sa chaîne et on peut aussi automatiser la sauvegarde de son blog avec un plugin WordPress.

En automatisant toutes les tâches non créatives que l’on a dans son business, on peut arriver à se libérer une heure par jour dans ses journées.

Le problème aujourd’hui, c’est que nous avons tendance à ne jamais automatiser ce type de tâche.

Pourquoi ? Parce que nous ne prenons pas la peine de les automatiser à cause de la barrière technique.

Très souvent, quand tu veux automatiser une tâche non créative, il est parfois nécessaire de connaître un petit peu la technique.

Malheureusement, la technique est parfois un frein pour la plupart des gens, car on a peur de ne rien comprendre et de faire quelque chose de dangereux.

Comme un piratage informatique par exemple.

Alors bien sûr, je comprends que certains ont des barrières techniques, car j’ai moi aussi eu ces barrières techniques à mes débuts sur Internet.

Parfois, j’avais tellement peur de faire une tâche technique que je la repoussais au lendemain sans arrêt jusqu’à ce que je décide de tout faire manuellement.

Pour être franc, ce n’était pas du tout une bonne idée, car non seulement tu perds du temps, mais tu gaspilles beaucoup d’effort pour un résultat qui n’est pas à la hauteur de tes espérances.

Du coup, j’ai arrêté d’avoir peur de la technique, j’ai décidé d’apprendre petit à petit à automatiser mon business en commençant par les envois d’e-mail, la sauvegarde des données, le classement des fichiers sur mon Mac, etc.

Jusqu’à ce que j’arrive à ne faire que des tâches purement créatives, comme écrire cet article par exemple.

Honnêtement, je ne suis pas développeur, je ne sais pas lire du code JavaScript, je ne suis pas non plus le plus grand geek du monde et je ne suis pas un grand fan des gadgets technologiques.

Pourtant, j’arrive à automatiser certaines tâches non créatives, même si je suis encore un minot dans ce domaine et que j’ai beaucoup à apprendre.

Ce que tu dois comprendre ici, c’est que ça ne sert à rien d’avoir peur de la technique, car tu as une chance infime de provoquer un piratage sur ton ordinateur (et encore moins un piratage mondial).

Et surtout, tu n’as pas besoin d’être un expert en technique pour automatiser certaines tâches de ton business.

Bref, maintenant que la barrière est levée, comment automatiser ?

Premièrement, je te conseille de prendre une feuille et un stylo, de noter toutes les tâches que tu as l’habitude de faire.

Ensuite, une fois que tu as tout noté, tu vas lire ta liste, tu vas prendre une à une les tâches et tu vas te demander si c’est une tâche créative ou non.

Si tu repères une tâche purement créative, par exemple écrire un article, tu prends ton stylo et tu fais un trait barré à cette tâche.

Une fois que tu as enlevé toutes les tâches purement créatives, il te restera toutes les tâches non créatives et qui peuvent être automatisées.

Pour automatiser les e-mails de bienvenue lorsque tu as des nouveaux abonnés, je te conseille de prendre un autorépondeur qui a la fonction ‘’automatisation.’’

Pour ma part, j’utilise SG Autorépondeur.

Pour automatiser le remplissage des descriptions de vidéos YouTube, il suffit d’aller dans les paramètres de ta chaîne, ensuite dans les paramètres de mise en ligne et de remplir la description et les tags principaux.

Pareil pour le podcast, tu peux aussi automatiser le remplissage des descriptions de tes podcasts (et bien d’autres) avec Auphonic (gratuit).

Après, si tu veux vraiment aller plus loin dans l’automatisation des tâches, je te conseille d’utiliser Zapier (gratuit).

C’est en fait une application qui va t’aider à synchroniser 2 applications sans faire le moindre codage afin d’automatiser une tâche précise.

Honnêtement, ça fait peu de temps que je me suis mis dessus, je ne connais pas toutes les possibilités, mais il y a de quoi faire (on peut automatiser des dizaines d’actions avec plus de 1 000 applications en ce moment même).

J’ai testé quelques trucs à automatiser, c’est plutôt bien foutu, j’espère d’en apprendre plus sur le sujet. :-)

Pour info, tout le site est en anglais, alors si tu connais un peu l’anglais, ça peut vraiment te sauver quelques heures de plus.

Finis toujours ce que tu as commencé

Finis toujours ce que tu as commencé

Tu sais, quand on a une tâche à accomplir et qu’on arrive à la fin de la journée, pour la plupart d’entre nous, nous avons tendance à nous arrêter.

Que ça soit pour créer des vidéos sur YouTube, faire des podcasts sur iTunes, écrire un article sur son blog, créer une formation, etc.

Souvent, on décide de nous arrêter pour une ou plusieurs raisons…

  • Il se fait tard (c’est la plus courante).
  • Nous devons résoudre un imprévu.
  • Nous avons du retard sur d’autres tâches.
  • Nous sommes dérangés par des perturbateurs.
  • Nous nous rappelons de quelque chose à faire d’urgence.
  • Et bien d’autres raisons que je ne connais pas encore.

Si aujourd’hui, tu as plus tendance à t’arrêter en plein milieu d’une tâche que de la terminer, sache que tu es en train de perdre beaucoup de temps.

Pourquoi ? Parce que lorsqu’on reprend une tâche inachevée, nous sommes obligés de nous souvenir de ce que nous devons faire sur la tâche en question.

Qu’est-ce que j’étais en train de faire ? Où est-ce que je me suis arrêté ? Quand dois-je finir cette tâche ? Quelles sont les ressources que j’utilisais pour terminer cette tâche ? Etc.

Vu comme ça, ça l’air de rien.

Mais en pratique, c’est tout l’inverse, on passe parfois plus de temps à te souvenir ce que tu dois faire plutôt de réaliser la tâche en question.

Du coup, au lieu de passer une heure à écrire un article ou à monter une vidéo, tu vas passer une heure à te rappeler ce que tu dois faire.

Ce n’est pas pour rien qu’on passe plus de temps sur des tâches inachevées que sur des nouvelles tâches, car il existe une loi qui explique ça.

nous avons tous 24 heures dans nos journées

Le principe de cette loi, c’est ceci : ‘’une tâche réalisée intégralement avancera toujours plus vite que celui qui la faite en plusieurs jours.’’

À ton avis, sais-tu pourquoi c’est plus efficace de terminer une tâche sur-le-champ plutôt que de la faire en plusieurs jours ?

La raison à ça, c’est parce que nous sommes dans un élan de travail.

Un peu comme le principe de la locomotive.

Tu sais, il faut un certain temps pour faire démarrer une locomotive, car il faut d’abord mettre un gros parquet de charbon dans la chaudière (ou plutôt, dans le moteur de la locomotive).

Une fois que la locomotive a démarré, elle prend de plus en plus de l’élan pour se rendre à destination.

Mais quand la locomotive décide de s’arrêter 5 minutes en plein milieu du voyage, elle perd tout cet élan qu’elle avait précédemment.

Ce qui nous oblige à passer autant de temps et d’effort à faire redémarrer la locomotive qu’au départ.

Pour accomplir une tâche, c’est exactement la même chose.

Au début, il faut un certain temps pour qu’on puisse s’habituer à la tâche, mais une fois qu’on est dans l’élan du travail, on avance de plus en plus vite vers sa réalisation.

Voilà pourquoi il est essentiel de ne pas décrocher lorsqu’on bosse sur une tâche précise.

Comment faire pour ne pas s’arrêter en plein milieu d’une tâche 

La première chose à faire, c’est d’abord de s’opposer une règle à soi-même, celle de toujours finir ce que tu as déjà commencé.

Par exemple, quand tu veux faire une vidéo, tu vas jusqu’au bout, quand tu fais un podcast, tu vas jusqu’au bout, quand tu écris un article, tu y vas jusqu’au bout, quand tu veux envoyer un e-mail… Bon OK, tu as compris. ;-)

Ensuite, je te conseille de te protéger contre toutes sortes de distractions et contre toutes les sollicitations des autres afin de ne pas être interrompu pendant que tu accomplis tes tâches.

Pour ma part, lorsque je bosse sur une tâche (par exemple, cet article), j’ai éteint mon smartphone, je l’ai mis à plus de 10 mètres de moi et pour les sollicitations, je fais en sorte de m’enfermer dans une pièce tout seul.

De cette façon, je ne risque pas d’être distrait par mon smartphone ni d’être sollicité par quelqu’un.

Enfin, pour les tâches les plus importantes, je te conseille de t’organiser de manière à ce que tu sois capable de terminer tes tâches jusqu’au bout.

Pour ma part, si je travaille le matin, c’est parce que c’est dans cette période-là où j’ai le plus de temps libre pour accomplir mes tâches prioritaires.

Mais aussi parce que j’aurais moins de chances de m’arrêter entre temps, car il est toujours plus facile de reporter une tâche en cours au lendemain lorsqu’il fait nuit que lorsqu’il fait jour.

Honnêtement, ça vaut le coup de terminer toutes nos tâches, car d’un côté, ça nous libère du temps et surtout, on se sent fier à la fin de la journée.

Ne prends pas de rendez-vous, sauf si c’est vraiment important

Dans une journée normale, on va tous rencontrer des tâches qui vont nous prendre plus ou moins du temps.

Pour notre petit projet business, ça va être de finir un article invité, faire le montage d’une vidéo YouTube, envoyer un e-mail à sa liste d’abonnés, etc.

Sans oublier les autres tâches du quotidien, comme aller au boulot, regarder ses e-mails, faire le travail qui est demandé par son patron, aider quelqu’un à avancer sur son travail, etc. 

À côté de ça, il y a les rendez-vous professionnels.

Par exemple, aller à une réunion de son travail, se rendre à une conférence, participer à un événement, rencontrer un client, etc.

Mais il y a aussi les rendez-vous personnels.

Comme aller à un repas de famille, participer à une fête entre amis, prendre rendez-vous avec son médecin, etc.

D’un côté, il n’y a rien de mal à aller à un rendez-vous, car ça permet de vivre une certaine expérience (que ça soit un rendez-vous pro ou perso).

Ce qu’on oublie parfois, c’est que les rendez-vous sont à la fois de gros consommateurs de temps et d’énergies.

Pourquoi ? Parce qu’il y a 2 raisons à ça.

La première raison, c’est parce qu’un rendez-vous à une certaine durée.

Par exemple, une réunion peut durer entre 15 minutes et 2 heures selon le thème abordé, un repas de famille peut durer entre 2 heures et une demi-journée selon le nombre de personnes présentes et une conférence peut durer entre une heure ou toute une journée selon le type de conférence.

Il suffit juste que tu te réserves une réunion, une conférence et un repas de famille pour remplir intégralement ta journée.

Et enfin, la deuxième raison pour laquelle les rendez-vous sont à la fois une perte de temps et d’énergie, c’est parce qu’on doit se déplacer pour se rendre à un lieu précis.

Pour reprendre mes exemples précédents, pour aller à une conférence, il faut faire une heure de route, pour aller à un repas de famille, il faut aller chez la grand-mère, donc 2 heures de route, pour aller à un événement , il faut traverser tout Paris, etc.

Sans oublier qu’il faut aussi compter le trajet ‘’retour à la case départ’’, ce qui revient à doubler le temps du trajet.

Parfois, il arrive que tu passes beaucoup plus de temps sur le trajet aller-retour que sur le rendez-vous en question.

En résumé, le simple fait de se déplacer d’un point A à un point B, comme aller à une conférence ou à une réunion, ça te fait perdre un temps de malade.

Et c’est vraiment dommage si tu es dans ce type de situation parce que tu pourrais pu utiliser ce temps perdu pour lancer ton activité sur le web, comme écrire un article, faire une vidéo ou enregistrer un podcast, etc.

Du coup, la solution, ça va être de prendre le moins de rendez-vous possible afin de gagner un maximum de temps libre.

Bref, comment faire pour éviter un maximum de rendez-vous ?

Le premier conseil que j’aimerais partager avec toi aujourd’hui, ça va être de définir clairement tes priorités (si tu l’as déjà fait, tant mieux).

Une fois que tes priorités sont définies, tu vas commencer par arrêter de prendre des rendez-vous à la volé.

Pour ça, il va falloir que tu commences à dire ‘’non’’ à tous les rendez-vous qui n’ont rien à voir avec tes priorités.

Là aussi, j’en ai déjà parlé et il suffit de remonter un peu dans l’article.

Puis, mon dernier conseil pour éviter un maximum de rendez-vous, ça va être de limiter le nombre de rendez-vous par semaine.

Pour mon cas personnel, je me suis limité à un seul rendez-vous par semaine maximum.

Alors oui, je sais que c’est extrême pour la plupart des gens, mais c’est un choix personnel que j’ai décidé de prendre et que je suis prêt à assumer

Après rien ne t’empêche de prendre jusqu’à 5 rendez-vous par semaine, c’est vraiment ma recommandation, au-delà des 5 rendez-vous par semaine, c’est beaucoup trop à gérer.

Avec ces 3 conseils, tu auras gagné pas mal de temps sur les rendez-vous.

Aie du matériel récent et de qualité pour bosser

On a tous vécu cette même situation.

Tu arrives à ton lieu de travail pile à l’heure, tu prends ton café habituel, tu commences à t’installer confortablement sur ton bureau, tu allumes ton vieux PC, tu choisis une tâche prioritaire à effectuer pendant la matinée.

Et au moment où tu as le plus besoin de ton ordinateur pour bosser, celui-ci met 20 minutes à démarrer, du coup, tu es obligé de patienter pendant toute la durée du démarrage.

Quelques minutes après, l’ordinateur commence à bugger et tu n’arrives plus à l’utiliser, tu décides d’enregistrer ton travail au cas où, puis tu le fais redémarrer.

Avant ça, tu dois faire des mises à jour qui doivent prendre plus de 10 minutes.

Une fois que les mises à jour sont faites, tu redémarres ton ordinateur et celui-ci met cette fois-ci 40 minutes pour démarrer.

On est au milieu de la matinée et tu n’as même pas terminé la première tâche que tu t’es promis de faire.

Une fois que ton ordinateur est allumé, tu te dépêches de regarder si ton travail a bel et bien été enregistré, par chance, tu as réussi à enregistrer ton travail à temps.

Tu ne perds pas une seconde pour reprendre là où tu en étais.

Malheureusement, l’ordinateur recommence à bugger et cette fois-ci, il s’éteint tout seul, sans que tu puisses sauvegarder ton travail.

À ce moment-là, tu commences à crier des ‘’non’’ devant ton ordinateur, tu tentes de le faire redémarrer en appuyant plusieurs fois sur le bouton d’allumage, mais rien ne se passe.

L’ordinateur refuse de démarrer et tout le travail que tu as commencé à faire est perdu à tout jamais.

Au final, au lieu d’accomplir ton travail, tu passes toute la matinée à rencontrer des problèmes techniques sans avoir la moindre chance de commencer à travailler.

Entre nous, travailler avec ce type d’ordinateur, c’est un véritable cauchemar, une peste à éviter.

Pourtant, bien que ça soit frustrant, il y a des centaines de personnes qui, chaque jour, vivent cette même expérience. 

Et peut-être toi aussi, tu rencontres ce même problème à l’heure actuelle.

Aujourd’hui, la plupart des gens utilisent des ordinateurs pour bosser, que nous soyons un mécanicien, un comptable ou même un entrepreneur.

Parmi ces mêmes personnes, nous sommes beaucoup à travailler avec un ordinateur de mauvaise qualité ou plus de 10 ans.

Malheureusement, travailler avec un vieil ordinateur, surtout aujourd’hui, c’est une très mauvaise idée.

Pourquoi ? Parce que si tu n’as pas un ordinateur de bonne qualité et surtout récent, tu vas avoir du mal à avancer sur ton projet business.

Car tu prends le risque d’être exposé à des problèmes techniques comme les bugs, les virus, la lenteur du chargement, etc.

Et surtout, tu te prives d’un bon nombre d’outils de productivité, comme Freedom par exemple (qui n’est pas disponible pour Window XP).

En gros, c’est comme si tu décidais d’escalader une montagne avec un bras attaché au dos. Bon, c’est peut-être admirable à voir, mais tu n’avanceras pas plus vite que celui qui escalade avec ces deux bras.

Pour ma part, je trouve ça dommage de travailler avec des ordinateurs qui rament à longueur de journée, car ça t’empêche de travailler comme tu le voudrais.

Je suis bien placé pour te le dire, car j’ai longtemps bossé avec un ordinateur portable de 2009 pendant plus de 7 ans.

Et je peux te dire qu’à chaque fois que je le démarrais, il fallait attendre au moins 20 minutes avant de le toucher, sinon il allait bugger.

Enfin bref, comment éviter de rencontrer ces problèmes-là ?

Si j’ai un seul conseil à donner en matière d’ordinateur, c’est bien de prendre un ordinateur neuf tous les 3-4 ans.

Que ça soit un Window ou encore mieux, un Mac.

Alors bien sûr, l’idée n’est pas de dépenser toute ta fortune dans le nouveau MacBook Pro et d’être endetté jusqu’au cou, mais de choisir un ordinateur qui convient à ta situation actuelle.

Comme c’est mon cas avec mon MacBook Air (même si, pour être honnête avec toi, je rêvais d’en avoir un). ;-p

Puis, une fois que tu as ton nouvel ordinateur, tu vas devoir en prendre soin.

C’est-à-dire d’installer un antivirus comme Avast (gratuit), désinstaller les applications que l’on n’utilise pas, éviter de surcharger le disque dur, etc.

Pourquoi ? Parce que si tu ne prends pas soin de ton ordinateur le plus tôt possible, alors il risque de perdre en vitesse et de commencer à bugger.

De quoi retomber à la case départ (tout en piquant des crises de nerfs).

Cesse d’aller sur Facebook et compagnie à volonté

Cesse d’aller sur Facebook et compagnie à volonté

Quand on est face à son ordinateur, que ça soit au bureau ou chez soi, on est toujours confronté à faire un choix difficile.

Ce choix est le suivant…

Passer en mode ‘’bosseur’’ (ou ‘’bosseuse’’) et faire toutes les tâches que tu as prévu de faire aujourd’hui.

Ou alors, te mettre en mode ‘’détente’’ pour aller voir tes amis sur Facebook, faire un tour sur Instagram et regarder un ou 2 zaps sur YouTube.

En général, on est de plus en plus nombreux à choisir la deuxième option.

C’est-à-dire de passer 1 heure, 2 heures ou voir même 3 heures sur les réseaux sociaux au lieu d’accomplir ses tâches de la journée.

Pour être honnête avec toi, c’est tout à fait normal de choisir les réseaux sociaux au détriment de nos tâches.

Car nous avons été conditionnés pour être sensibles à toute forme de gratification immédiate.

Par exemple, c’est toujours plus amusant de regarder son fil d’actualité Facebook que de remplir un fichier texte sur Word pendant une heure.

C’est toujours plus amusant de scroller des photos inspirantes sur Instagram que de faire un montage vidéo.

Ou encore, c’est toujours plus amusant de visionner une vidéo de chat sur YouTube pendant une heure que de créer un produit et le vendre.

Et ce même si tu travailles sur un projet qui te tient vraiment à coeur, comme lancer ton activité sur le web par exemple.

Alors bien sûr, je ne dis pas que c’est mal d’aller sur les réseaux sociaux, que c’est complètement inutile, qu’il faut tous les bannir de sa vie et qu’il faut se réfugier dans une grotte comme à l’époque des Cro-Magnon.

Bien au contraire, les réseaux sociaux peuvent aussi te servir à quelque chose.

Par exemple, t’apprendre des nouvelles compétences, communiquer un message à un groupe de personnes, rester en contact avec tes proches ou encore pour rencontrer des nouvelles personnes.

Le problème, c’est que nous avons tendance à aller sur les réseaux sociaux à toute heure de la journée.

Le matin après le réveil, on va plus ou moins scroller sur Facebook. Ensuite, on regarde une petite vidéo le matin sur YouTube, on continue de scroller Facebook à midi, sans oublier Instagram et Snapchat.

Et quand on rentre de son boulot, on passe au moins une heure sur les réseaux sociaux, histoire de passer le temps (avant le repas).

Honnêtement, c’est une très mauvaise idée d’aller sur les réseaux sociaux à n’importe quelle heure de la journée.

Pourquoi ? En fait, il y a plusieurs raisons à ça.

Déjà la première raison, c’est parce que les réseaux sociaux sont faits pour une seule chose, pour te rendre addict à leur plateforme.

Notamment avec leur fil d’actualité infini, leur système de notification sonore, la lecture automatique des vidéos, etc.

De cette façon, ils t’obligeront à rester le plus longtemps possible sur leur plateforme. Non pas une ou 2 minutes, mais 15, 30 ou 45 minutes d’affilée.

Et ce n’est pas par hasard que les réseaux sociaux veulent que tu passes du temps sur leur plateforme, car ils le font tous pour un seul but : vendre ton attention à des entreprises qui font la publicité de leur produit.

C’est comme ça sur Facebook, sur YouTube, sur Instagram, sur Twitter, sur LinkedIn ou sur n’importe quel réseau social.

Là, tu vas certainement te dire : ’’Pourquoi ils font ça ?’’

Parce que c’est comme ça que fonctionne le ‘’Business Model’’ des réseaux sociaux.

Ils font en sorte d’avoir le maximum d’utilisateur sur leur plateforme pour ensuite faire appel à des annonceurs.

Le réseau social propose un prix pour faire une publicité sur tel produit et il affiche la publicité sur le fil d’actualité de chaque utilisateur concerné.

C’est de cette façon que les réseaux sociaux gagnent de l’argent et qu’ils sont rentables, même si on a tendance à croire qu’ils sont gratuits.

Puis, la deuxième raison pour laquelle c’est une mauvaise idée d’aller sur les réseaux sociaux à toute heure, c’est parce que tu as beaucoup plus de chances de perdre du temps sur les réseaux sociaux.

Et surtout, ça t’empêchera d’avoir suffisamment de temps pour travailler sur ce qui est vraiment important, comme lancer ton activité sur le web.

Selon une étude réalisée par l’agence Mediakix, nous passons en moyenne 35 minutes/jour sur Facebook, 40 minutes/jour sur YouTube, 25 minutes/jour sur Snapchat, 15 minutes/jour sur Instagram et 1 minute/jour sur Twitter.

Si j’additionne tout ça, nous passons en moyenne 1h56 par jour sur les 5 plus grands réseaux sociaux du monde.

En gros, ça revient à regarder ‘’Indiana Jones : Les Aventuriers de l'arche perdue’’ tous les jours (si je devais comparer ça à un film). ;-)

Entre nous, passer presque 2 heures par jour sur les réseaux sociaux, c’est beaucoup trop.

Car avec ce temps-là, tu aurais pu avancer sur le lancement de ton activité sur le web, comme créer du contenu, développer une audience, etc.

Du coup, comment faire pour récupérer ce temps perdu ?

La première chose que je t’invite à faire maintenant, c’est déjà d’installer plusieurs outils.

Pour commencer, je te conseille d’installer l’extension Chrome News Feed Eradicator, il est gratuit et il permet de cacher le fil d’actualité Facebook afin d’éviter de scroller et de ne pas être perturbé par les posts de tes amis.

C’est idéal si tu as tendance à bosser sur Facebook et que tu ne veux pas être distrait pendant que tu l’utilises.

Ensuite, je ne conseille d’installer l’extension Chrome BlockSite, il est gratuit et il permet bloquer les sites que l’on veut bloquer avec un temps défini.

Ça peut te servir pendant quelque temps si tu ne veux pas investir dans un outil. Mais à long terme, ça ne te protégera pas de tout.

Si tu veux vraiment du lourd, je te conseille d’utiliser Freedom, il coute 16 € par an et il te permet de bloquer n’importe quel site sur n’importe quel navigateur et sur n’importe quel appareil (ordinateur, smartphone et tablette).

Petite cerise sur le gâteau, il permet aussi de couper temporairement l’accès à Internet sans avoir à te déconnecter du Wi-Fi manuellement.

C’est la solution que j’utilise pour m’interdire d’aller sur Facebook et autres à toute heure de la journée (principalement le matin jusqu’à 13h00).

Une fois que tu as installé les extensions Chrome, il va falloir désactiver toutes les notifications des réseaux sociaux sur ton téléphone et ordinateur.

Je parle bien sûr de Facebook, Twitter, YouTube, Instagram, LinkedIn, etc.

Il suffit juste d’aller dans les paramètres de ton compte, de décocher une à une toutes les notifications possibles.

Même les notifications par email, car la plupart du temps, ils t’incitent à visiter la plateforme (et à te coincer dedans).

Puis, après avoir fait cela, je te conseille de rendre l’accessibilité de tous les réseaux sociaux plus difficile.

C’est-à-dire de désinstaller l’application Facebook (et autres réseaux sociaux) sur ton smartphone, d’enlever les raccourcis sur ton navigateur, de changer la page d’accueil de ton navigateur avec l’extension Momentum.

Et voir même, supprimer l’historique de ton navigateur régulièrement afin de ne pas taper l’URL de Facebook ou autres de façon automatique.

Bon d’accord, je sais que c’est un peu trop extrême ma façon de me séparer des réseaux sociaux.

Ce que je peux te dire, c’est que cette façon de faire m’aide beaucoup à ne pas aller sur Facebook en pleine période de travail.

Réapprends à gérer une boîte mail

Réapprends à gérer une boîte mail

Aujourd’hui, pour la plupart d’entre nous, nous avons une boîte mail à gérer.

Une boîte mail dans laquelle on retrouve à la fois les e-mails de newsletter, les e-mails de nos collègues, les e-mails de nos partenaires, les e-mails de nos clients et sans oublier les spams.

Alors bien sûr, cette boîte mail possède plusieurs fonctionnalités, comme les filtres qui permettent de classer un type d’e-mail dans un dossier présélectionné ou encore d’ajouter une adresse mail dans ses contacts, etc.

Ce n’est pas pour rien que nous avons tous une boîte mail, car elle nous permet de communiquer un message à une ou plusieurs personnes. 

Et c’est parfois considéré comme un outil de travail, surtout si on bosse dans le S.A.V ou dans un métier de cadre.

Le problème aujourd’hui avec les e-mails, c’est que nous sommes de plus en plus nombreux à passer beaucoup de temps sur nos boîtes mail.

On reçoit beaucoup trop d’e-mails dans une journée, on a plus en plus de mal à tous les traiter en temps et en heure.

Très souvent, on est obligé d’ouvrir plusieurs fois sa boîte mail dans la journée pour traiter un maximum d’e-mails.

Parfois, on va même jusqu’à passer ses soirées à traiter des e-mails (pour ensuite répéter le même refrain).

Et ça, ça peut devenir un énorme frein si tu as pour ambition de monter son activité sur le web, malgré ton job à côté.

Pourquoi ça peut être un frein ? Parce que non seulement les e-mails nous volent beaucoup de temps libre, mais aussi de l’énergie.

Car on a l’impression de beaucoup travailler lorsqu’on traite tous ses e-mails.

La vérité, c’est que ce n’est pas le cas, c’est juste que tu as perdu trop de temps à répondre de droite à gauche par e-mail.

Du coup, en étant épuisé par les e-mails, tu auras plus de chances de ne pas avancer sur ton activité sur le web à mi-temps.

Pourquoi ? Parce que tu as besoin d’énergie pour à la fois te concentrer sur une tâche, mais aussi pour l’exécuter.

Sans cette énergie, tu es comme une voiture sans essence. Tu es incapable de rouler parce que tu n’as plus une goutte d’essence dans ton réservoir.

Bref, comment éviter de perdre du temps sur les e-mails ?

La première chose que je t’invite à faire, c’est de commencer par réduire le nombre de boîtes mail personnelles que tu gères.

Pour te donner mon cas personnel, en 2016, avant même d’apprendre à gérer mes e-mails, je gérais une boite mail Orange et 6 boîtes mail Gmail.

Alors oui, je passais énormément de temps à gérer des e-mails, parfois il avait tellement d’e-mails à traiter que j’ai décidé d’en traiter que la moitié.

Ça a été un très gros problème pour moi à l’époque, car je passais très peu de temps à m’occuper des tâches vraiment importantes.

Comme développer mon activité sur Internet par exemple.

Depuis que j’ai décidé de supprimer mes 5 boîtes mail personnelles pour n’en garder que 2, je passe beaucoup moins de temps à traiter des e-mails.

C’est comme le jour et la nuit pour moi. ;-)

Alors bien sûr, ça concerne aussi les boîtes mail pros.

Au lieu de gérer 4 boîtes mail pros simultanément, fais en sorte de gérer 1 ou 2 boîtes mail pros au maximum.

Ensuite, une fois que tu as retiré les boîtes mail en trop, tu vas te désabonner de toutes les newsletters qui sont inutiles pour toi.

Tu sais, nous sommes de plus en plus nombreux à nous inscrire à des newsletters, surtout si un sujet nous intéresse (comme la productivité et l’organisation par exemple).

Le problème, c’est que plus nous sommes abonnés à des newsletters, plus nous recevons des e-mails dans notre boîte mail.

Du coup, comme nous recevons plus d’e-mails, nous passons davantage de temps à traiter des e-mails.

Entre nous, ce n’est pas ce qu’on cherche à accomplir dans notre vie et on a beaucoup mieux à faire que de regarder des e-mails.

Pour te désabonner des newsletters en trop, je te recommande un outil qui s’appelle Unroll.me.

C’est un logiciel qui permet de retrouver toutes les newsletters auxquelles tu es abonné pour ensuite te désabonner de ces newsletters en 1 clic.

La cerise sur le gâteau, c’est que cet outil est gratuit et tu peux faire ça avec n’importe quelle adresse mail, comme Gmail, Yahoo, Outlook, etc.

En te désabonnant de la plupart des newsletters inutiles, tu recevras beaucoup moins d’e-mails.

Comme tu recevras moins d’e-mails, tu passeras moins de temps à traiter tes e-mails et donc, tu auras plus de temps pour les tâches qui comptent.

Puis, lorsque tu t’es désabonné des newsletters, je te conseille de limiter le nombre de fois que tu consultes ta boîte mail.

Par exemple, 2 ou 3 fois par jour, une fois à 12h00 (avant de manger), une fois à 15h00 et une fois à 18h00 (avant de partir du boulot).

Ça permet de passer moins de temps sur ta boîte mail et de consacrer plus de temps sur les tâches en rapport avec ton projet business à mi-temps.

Pour ma part, je regarde ma boîte mail une fois par jour, à 17h00 pile.

Je peux me permettre de faire ça, car j’ai retiré un maximum de newsletter, j’ai mis des filtres pour certains e-mails récurrents et je donne très peu mon e-mail aux autres pour éviter d’avoir à traiter une avalanche d’e-mails.

Petite parenthèse, je te conseille de ne pas regarder ta boîte mail le matin, surtout lorsque tu te réveilles.

Car si tu donnes de l’importance à ta boîte mail le matin, tu risques d’être perturbé par les e-mails et donc, de passer ta journée à traiter les e-mails.

Je peux aller plus loin en te donnant d’autres conseils, mais avec ça, c’est largement suffisant pour réduire le temps passé sur tes e-mails.

Un petit mot avant de partir

Un petit mot avant de partir

Tout au long de cet article, on a vu ensemble la raison pour laquelle tu avais du mal à trouver du temps libre pour lancer ton activité sur Internet.

On a vu également des stratégies pour t’aider à gagner du temps et te libérer une heure par jour dans tes journées, même si tu es un banquier.

Maintenant, tu es en train de te dire…

’À quoi ça va me servir d’appliquer tout ça dans ma propre vie ?’’

Honnêtement, c’est une très bonne question et tu as raison de te la poser.

En appliquant tout ce que j’ai partagé avec toi aujourd’hui, tu vas en retirer 2 grands bénéfices.

Premièrement, tu vas être capable de faire la différence entre une tâche prioritaire et une tâche qui ne l’est pas.

Notamment en te posant la question sur tes priorités.

De cette façon, tu augmenteras tes chances de trouver du temps libre.

Et enfin, grâce à ces 11 stratégies, tu pourras te libérer une heure (ou plus) dans tes journées et surtout, tu pourras utiliser ce temps gagné à ta convenance.

Que ça soit pour avancer sur ton activité sur Internet à mi-temps, par exemple monter un blog, une chaîne YouTube, un podcast, etc.

Ou encore pour profiter de ton temps libre pour faire du sport, pour causer avec des amis, pour passer du temps avec ta famille, etc.

Alors, je ne vais pas te mentir, la route va être longue et difficile.

Tu vas peut-être avoir du mal à te séparer de la télévision, tu vas peut-être avoir peur de dire ‘’non’’ à certains moments, tu vas peut-être rencontrer des difficultés pour organiser tes journées.

Je ne te cache pas non plus que tu vas avoir des rechutes parfois violentes dans certains cas.

Mais par contre, ce qui est sûr, c’est que si tu fais en sorte d’être méthodique et de tenir sur la durée, je peux t’assurer que tu arriveras à gagner une heure par jour dans tes journées.

Et pour ça, il suffit juste d’écrire tes ‘’vraies’’ priorités sur papier, ensuite de choisir une stratégie simple parmi les 11, de la tester pendant 30 jours, de passer à une autre jusqu’à ce que tu es réussi à tous les implémenter.

L’importance n’est pas de tout savoir, mais de commencer à expérimenter. ;-)

À propos de l'auteur : Raphaël Falanga

Ancien bourreau des 80 heures par semaine, junkie des e-mails et partisan du multitasking, Rafa s'est intéressé à l'efficacité et l'organisation personnelle depuis le jour où il est rentré dans une barrière en dormant au volant. Il partage sur son podcast des systèmes simples et controversés pour aider les jeunes ambitieux à travailler moins, mais mieux pour lancer leur propre business en une heure par jour. Retrouve-le sur son site pour accéder à ses 60 meilleurs conseils pour lancer ton propre business en une heure par jour.

Vous aimez ? Partagez !
Greg
 

Blogueur depuis 2010, créateur et auteur de 12 sites, je m'essaie à la monétisation de mes sites. Je m'initie, j'expérimente, j'apprends. Et je partage ici mes résultats et mes découvertes.

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply:

Donec diam elit. id vulputate, velit, felis nunc Lorem